Le Cercle des Amateurs de Lecture

45 billets

5 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Le Rendez-vous du Mois de Novembre

Le Cercle des Amateurs de Lecture s'est réuni ce mois, voici leur choix … Le livre du mois sélectionné par les membres du Cercle des Amateurs de Lecture est : Du fond des âges de René Manzor ( Calmann Lévy, 2022)




De Célina
 : « Du fond des âges est un thriller mené tambour battant. René Manzor maîtrise le suspense à la perfection et possède un style d'écriture qui maintient en haleine jusqu'à la dernière ligne. Il joue sur les temporalités pour proposer une intrigue scientifico-surnaturelle qui n'a rien à envier aux classiques du genre. J'ai suivi ce cauchemar éveillé comme si j'y étais. Si le roman m'a plu sous tous ses aspects, les passages racontant la quête de survie des protagonistes en Antarctique m'ont particulièrement convaincue. Je ne saurais trop vous le recommander. La construction du récit, la plume et le style cinématographique peuvent séduire tous les lecteurs, y compris ceux qui ne lisent jamais de polars. 

    

   Du fond des âges / René Manzor (Calmann Lévy, 2022)

 

Résumé : Nouvelle-Zélande. Un petit garçon court à perdre haleine dans les rues de Christchurch, poursuivi par un homme armé. Des coups de feu éclatent. À l’hôpital, on découvre que l’enfant a été porté disparu il y a trois ans. Il s’appelle Nateo, c’est le fils du célèbre explorateur Marcus Taylor. Pourquoi le retrouve-t-on maintenant ? Était-il séquestré ? S’est-il enfui ? Et qui peut vouloir tuer un enfant de huit ans ?
Un an auparavant, le glaciologue Marcus Taylor dirige une mission de scientifiques envoyés dans une base implantée en plein milieu de l’Antarctique. Quand ils arrivent sur place, ils découvrent des bâtiments saccagés et déserts. L’équipe précédente a disparu sans laisser de trace. Quel lien y a-t-il entre la réapparition de l’enfant et cette expédition qui tourne au cauchemar ? Une chose est sûre. Il est trop tard pour avoir peur...

 

 

De Josette : « Un livre insolite qui mérite d’être lu. L’intérêt de ce livre c’est l’impression de vérité qu’on ressent en lisant les faits qui sont omniprésents et la recherches des pièces manquantes dans ce puzzle et en même temps les personnages sont envahies par leurs fantasmes. D’autre part un indice arrive très bien ! et aussitôt un autre indice dément le premier etc. Manon utilise le procédé de l’autofiction (sa propre histoire + d’éventuels ajouts) qu’elle enchâsse dans le récit d’un homme dont le destin est un peu semblable au sien. Mais qu’est-ce qui est vrai ou faux ? ...je ne raconte pas la fin ! »

 

                   Les pièces manquantes / Manon Gauthier (Editions Marchialy, 2021)

 

Résumé : Jeune journaliste dans le service des faits divers du Parisien, l'auteure découvre le livre de Gary Stewart, dans lequel cet Américain d'une quarantaine d'années, adopté enfant, prétend être le fils du Zodiac, le célèbre tueur en série. Fondé sur une longue correspondance avec lui, son récit entremêle cette histoire de filiation avec sa propre quête de vérité, liée à la mort de son père. 

 

 

De Florence : « Elsa Feuillet est romancière et fan de la grande Béatrice Blandy emportée récemment par un cancer. Par un curieux hasard, Elsa va se glisser petit à petit dans la vie de son idole jusqu'au lit du veuf éploré. Les trois parties « admirer » « explorer » et « imaginer » composent ce thriller psychologique jusqu'au dénouement qui pourrait être "tel est pris qui croyait prendre"! L'écriture est fluide, le roman agréable, et nous plonge dans les affres de la création littéraire, il aurait peut-être demander plus de densité à certains moments »

 

                    Quelque chose à te dire / Carole Fives (Gallimard, 2022)

 

Résumé : Elsa Feuillet, jeune écrivaine, admire Béatrice Blandy, célèbre romancière de vingt ans son aînée. Apprenant sa mort, Elsa lui dédie son nouveau livre. Touché, le veuf de Béatrice l'invite à déjeuner et bientôt, ils nouent une idylle. Peu à peu, Elsa se glisse dans l'intimité de son auteure fétiche et apprenant que cette dernière a laissé un manuscrit inachevé, se met en tête de le retrouver. 

 

 

D’Annie : « Je me suis attachée aux différents personnages principaux qui évoluent sur deux époques (1871 & 2016) car ils sont courageux face à l'adversité et continuent leur route sans renier leurs valeurs. Ce récit est traversé par des grands thèmes : dérèglements climatiques, déclassement social, progression des adeptes des vérités "alternatives" comme le créationnisme. Ils enrichissent ce roman et ont un puissant écho sur la vision que l'on peut porter sur notre époque. »

 

                    Des vies à découvert / Barbara Kingsolver (Rivage, 2020)

 

Résumé : Au XXIe siècle, Willa Knox, une journaliste indépendante, aide son fils à traverser une crise existentielle. Au XIXe siècle, Mary Treat est une scientifique émérite mais méconnue, malgré son amitié avec Darwin. Des années les séparent mais toutes deux sont liées par un intense besoin de liberté ainsi que par une maison. 

 

 

De Jean-Pierre : « Parler d'un ouvrage majeur des années 50, un volume de 1200 pages, n'est pas un exercice facile. 

Il nous conte un extrait de la vie d'une famille au cours de la guerre (Grande Guerre Patriotique) 1941-1945.

Au cours de la bataille de Stalingrad, nous sommes dans un réduit cerné par les forces allemandes - héroïsme - Puis nous accompagnons un officier général commandant une brigade de blindés et d'infanterie, chargée de clore avec d'autres unités l'encerclement de la VIème armée allemande sur ce même front. Cet officier est, comme tous ses collègues, flanqué d'un commissaire politique. Chacun répond devant ses pairs, l'Etat-major pour l'un, le Comité Central et la Guépéou pour l'autre... Cette dichotomie est paralysante, voire mortifère. L'espace entre la justification tactique du commandement et la sinistre Loubianka est ténu...

Au cours des chapitres nous sommes aussi avec le père de famille, savant reconnu en physique nucléaire. Il solutionne une équation ouvrant sur la réaction des atomes. Mais il est juif. Ces collègues ne supportent pas le succès de ses recherches, et en filigrane sa judéité... Ce savant profondément atteint par ce rejet, cette ostracisation sombre dans l'abattement, la dépression. Soudain un coup de téléphone... Staline en personne le félicite pour son travail, ses résultats ; il l'encourage personnellement à reprendre sa place... On connaissait déjà le don d'ubiquité du « Petit père des peuples » mais de là à interpréter l'intérêt futur d'un résultat de recherche de physique nucléaire... 

Une plongée dans l'atmosphère suffocante de la guerre, de la vie des Russes émigrés en France et internés dans les camps allemands, l'horreur du goulag et de la Loubianka pour les communistes déviants, la dureté des combats aggravée par la surveillance des commissaires politiques. 

Un panorama d'une Russie soviétique dont le totalitarisme exclut tout espoir pour l'homme. Une plongée dans l'univers concentrationnaire nazi avec son effroyable lot de cruauté. »

 

*Vie et destin / Vassili Grossman (Meilleur livre étranger 1984 – Le livre de poche, 2005)

                                      *ce livre ne se trouve pas au catalogue de la médiathèque

 

Résumé : Achevé en 1962, censuré en Union soviétique, il est publié pour la première fois en 1980, de façon posthume.
Dans ce roman-fresque, composé dans les années 1950, à la façon de Guerre et paix, Vassili Grossman (1905-1964) fait revivre l’URSS en guerre à travers le destin d’une famille, dont les membres nous amènent tour à tour dans Stalingrad assiégée, dans les laboratoires de recherche scientifique, dans la vie ordinaire du peuple russe, et jusqu’à Treblinka sur les pas de l’Armée rouge. Au-delà de ces destins souvent tragiques, il s’interroge sur la terrifiante convergence des systèmes nazi et communiste alors même qu’ils s’affrontent sans merci.
Radicalement iconoclaste en son temps – le manuscrit fut confisqué par le KGB, tandis qu’une copie parvenait clandestinement en Occident –, ce livre pose sur l’histoire du xxe siècle une question que philosophes et historiens n’ont cessé d’explorer depuis lors. Il le fait sous la forme d’une grande œuvre littéraire, imprégnée de vie et d’humanité, qui transcende le documentaire et la polémique pour atteindre à une vision puissante, métaphysique, de la lutte éternelle du bien contre le mal.

 

 

Patrick, pas de coup de cœur cette fois

 

 

Écrit par Florence THRONION

A propos

Une fois par mois, se réunit Le Cercle des Amateurs de Lecture. Venez découvrir de nouvelles lectures et partager les vôtres lors d’un moment convivial. L’occasion aussi de partager votre amour de la lecture avec d’autres personnes ! A la fin de chaque séance, les membres du Cercle sélectionnent le livre du mois, dont la critique est éditée dans la revue municipale de la ville « le Sassenage en Page » Une rencontre d'auteur est organisée dans l’année, ainsi que d’autres projets…