Le Cercle des Amateurs de Lecture

28 billets

5 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Le Rendez-vous du mois de Février

Le Cercle des Amateurs de Lecture s'est réuni ce mois, voici leur choix … Le livre du mois sélectionné par les membres du Cercle des Amateurs de Lecture est: Un gentleman à Moscou / Amor Towles (Fayard, 2016)





De Célina
« Djaïli Amadou Amal s'inspire de son propre vécu pour parler de la condition féminine au Sahel. Selon la tradition peule, les jeunes filles sont mariées de force à des hommes polygames. L'autrice donne alors la parole à trois d'entre elles, dressant un portrait révoltant de ce que signifie être une femme dans cette partie saharienne du Cameroun. Le style d'écriture est simple mais le roman n'en reste pas moins puissant. Sa force repose sur la véracité des témoignages et la volonté de visibiliser une cause féministe. Subtil et engagé, "Les impatientes" mérite d'être lu par toutes les générations."

 

                    Les impatientes / Djaïli Amadou Amal. (Éditions Voir de Près, 2020)

                   Prix Orange du livre en Afrique 2019, prix Goncourt des lycéens 2020. Prix de la      meilleure auteure africaine 2019      *Prochainement à la médiathèque

 

Résumé : Trois femmes, trois destins liés. Deux sœurs peules musulmanes, Ramla et Hindou, sont contraintes d’épouser, pour l’une, le riche Alhadji Issa, et pour l’autre, le cousin de cet homme. Safira, la première épouse d'Alhadji, se méfie de l'arrivée de Ramla dans son foyer. Un roman polyphonique sur la condition des femmes au Sahel.

 

 

D’Annie « J’ai aimé le portrait de cette femme déstabilisée dans son métier d'archéologue et engloutie par son rôle de mère de très jeunes enfants. Il y a des très belles pages sur la maternité et ce lien charnel qui peut être si fusionnel.On suit son évolution face à cet intrus. Est-ce une menace pour ses enfants, son rôle de mère nourricière, sa place de femme aimante ? Et quels sont ces mystères qui planent sur ses fouilles ? Je recommande ce roman que je pourrai qualifier de Thriller quantique ! PS : Gardez-vous de lire la quatrième de couverture ! »

 

                      La femme intérieure / Helen Phillips (Cherche Midi, 2020)

 

Résumé : Paléo-botaniste, Molly participe à des fouilles dans une ancienne station d'essence lorsqu'elle trouve une Bible […] De retour chez elle, alors qu'elle doit s'occuper seule de ses deux enfants durant le voyage d'affaires de son époux, une intruse fait irruption...



D'Andréa "C’est une histoire exceptionnelle qui nous est racontée. Le personnage principal, le comte Rostov, charmant, original et attachant, excelle dans les bonnes manières et le style. Au lieu de se lamenter de son sort, l’éternel optimiste trouve une façon constructive de passer ses journées dans ce monde restreint. Et que cette vie est riche en rencontres, conversations et événements de tout genre ! La description des expériences de Rostov dans cet hôtel ainsi que ses conversations sont éloquentes et drôles. C’est un réel plaisir de lecture de haut niveau. »


          Un gentleman à Moscou / Amor Towles (Fayard, 2016)

                  *Bientôt dans les rayons de la médiathèque


Résumé : Au début des années 1920, le comte Alexandre Ilitch Rostov est condamné par le tribunal bolchevique à vivre en résidence surveillée dans un luxueux hôtel de Moscou. Dans cette prison dorée, il reçoit les diplomates et les actrices célèbres au prestigieux restaurant Boyarski. Sa rencontre avec Nina, une fillette de 9 ans, bouleverse son quotidien



D’Evelyne « Dans toute son œuvre l’auteur n'a cessé de s'interroger sur la façon d'écrire le passé, le sien, celui de sa famille et du peuple juif. Ce livre, son dernier livre, est bouleversant et profondément émouvant. C'est à travers le regard de l'enfant qu'il était à 10 ans que nous percevons, entre rêve et réalité l'approche de la guerre et de la catastrophe."

 

                    Mon père et ma mère/ Aaron Appelfeld (éditions de L'olivier, 2020)

                                                   *Ce livre n’est pas au catalogue de la médiathèque

 

Résumé : Le père est un homme sarcastique, qui ne supporte pas la vacuité et l'agitation des vacanciers, leur préférant l'austérité de la montagne. La mère porte sur les gens un regard empreint de compréhension, percevant l'inquiétude d'une époque où tout est sur le point de basculer. Elle préfère la contemplation au bavardage et, contrairement à son époux, n'a pas une théorie sur tout.

 

 

De Josette « J’ai beaucoup apprécié ce livre mais pas le titre qui me semble étrange (et pourquoi pas famiglia ?) un livre à lire absolument malgré (ou à cause de ?) sa notoriété. C’est l’histoire d’une grande famille qui aime débattre, rire et danser, qui aime le soleil et l’été mais qui peut être cruelle pour les enfants, surtout pour Camille et son frère jumeau. J’ai aimé le style échevelé, la sincérité de l’auteure, sa précision et surtout sa retenue malgré le sujet brûlant de l’inceste. Je dois dire que j’ai été horrifiée par la mère de Camille sinon plus que par le beau-père. Le père, Bernard Kouchner est un peu égratigné, ce qui soulève des questions sur la vie privée. A méditer… »

 

                    La familia grande / Camille Kouchner (Seuil, 2021)

 

Résumé : A travers l'histoire de Victor, adolescent abusé sexuellement par son beau-père à partir de la fin des années 1980, l'auteure relate l'histoire de sa propre famille et de l'inceste subi par son frère jumeau.

 

 

D’Yvette « l'auteur accepte de passer une nuit entière au musée Picasso où se tient une exposition "Picasso-Giacometti". Au début du livre, l’auteur en 3 pages, nous parle de façon saisissante et extraordinaire de « l’homme qui marche » cette sculpture de Giacometti que jusque-là j'avais toujours vu sans la voir.  Et le vagabondage se poursuit au fil des pages avec l'humeur railleuse et le verbe corrosif de Lydie Salvayre. 

 

                   Marcher jusqu’au soir / Lydie Salvayre (Stock, 2019)

 

Résumé : L'auteure revient sur son expérience au musée Picasso. A travers ses questionnements et ses confidences, elle évoque son histoire familiale, son obsession pour l'humilité et l'injustice.

 

De Gwenola  

Glacé / Bernard Minier (XO, 2011)

 

Résumé : En 2008, dans une vallée des Pyrénées, le commandant Martin Servaz est confronté à une étrange enquête : l'ADN d'un psychopathe détenu dans un centre de détention est retrouvé sur des lieux de crime.

 

De Florence « L’auteur aurait pu développer l’horreur mais il a préféré décrire l’ordinaire ségrégationniste et mettre la violence à distance, en gardant de cette façon une menace sourde et latente au fil des pages. C Whitehead excelle dans la construction de son roman en procédant à des ellipses temporelles qui feront de ce roman une fin magistrale. Un magnifique roman à lire absolument.

 

                    Nickel boys / Colson Whitehead (Voir de près, 2020)

                    Prix Pulitzer Fiction 2020.

 

Résumé : Orphelin noir dans l'Amérique des années 1960, Elwood Curtis vit chez sa grand-mère à Tallahassee, en Floride. Alors qu'il rêve d'entrer à l'université, il se retrouve à la Nickel Academy, une maison de correction qui inflige des traitements inhumains à ses pensionnaires. En 2012, des fouilles révèlent des cadavres d'enfants enterrés dans des tombes anonymes et des rescapés témoignent

 

Patrick a lu le livre élu du mois de janvier Le discours de Fabrice Caro

« Un roman léger et profond à la fois, qui fait du bien. »

 

 

Écrit par Cercle des Amateurs de Lecture

A propos

Une fois par mois, se réunit Le Cercle des Amateurs de Lecture. Venez découvrir de nouvelles lectures et partager les vôtres lors d’un moment convivial. L’occasion aussi de partager votre amour de la lecture avec d’autres personnes ! A la fin de chaque séance, les membres du Cercle sélectionnent le livre du mois, dont la critique est éditée dans la revue municipale de la ville « le Sassenage en Page » Une rencontre d'auteur est organisée dans l’année, ainsi que d’autres projets…