Le Cercle des Amateurs de Lecture

33 billets

5 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Le Rendez-vous du Mois d'Octobre

Le Cercle des Amateurs de Lecture s'est réuni ce mois, voici leur choix … Le livre du mois sélectionné par les membres du Cercle des Amateurs de Lecture est: 1991: La première enquête de Sharko de Franck Thilliez (Fleuves éditions, 2021)

 D’Annie : « C’est l’histoire d’un jeune garçon noir, fils de diplomate, qui fait son entrée pour quelques mois dans un collège américain de banlieue, dans les années 70.

Il se lie immédiatement d’amitié avec la plus jolie fille de ce collège, à la grande fureur du petit caïd de l’établissement. Le nouveau va être l’objet d’une machination de ce garçon et l’on va suivre le piège qui va se déployer. C’est une œuvre subtile qui m’a fait penser aux « Liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos de Laclos tant les ressorts psychologiques sont finement décrits. La fin du roman nous laisse dans un tragique suspendu. »

 

              Le nouveau / Tracy Chevalier (Phébus, 2019)

 

Résumé : Dans les années 1970, Osei Kokote, 11 ans, fils d'un diplomate ghanéen, effectue sa rentrée dans une école de Washington D.C. Seul garçon noir de sa classe, il rencontre Dee, la fille la plus populaire de l'école, qui s'intéresse à lui. Ian, le troisième membre de ce triangle amoureux d'école primaire, n'admet pas cette relation naissante. Une évocation du racisme dans les Etats-Unis de l'époque.

 

 

De Célina : « Cécile Coulon nous emporte au 19ème siècle dans une atmosphère très particulière, située à mi-chemin entre les romans des sœurs Brontë et "Rebecca" de Daphné Du Maurier. Elle prend le temps de planter le décor et de dresser un portrait des personnages avant de faire basculer l'intrigue dans une dimension angoissante. Le rythme s'accélère, l'histoire prend le pas sur l'ambiance et il devient alors impossible de lâcher le roman. La plume de Cécile Coulon ne devrait pas laisser les amateurs de poésie indifférents. "Seule en sa demeure" fût un coup de cœur inattendu.

 

              Seule en sa demeure / Cécile Coulon (L’Iconoclaste, 2021)

 

Résumé : Au XIXe siècle, Aimée, 18 ans, épouse Candre Marchère et s'installe au domaine de la Forêt d'Or. Très vite, elle se heurte au silence du riche propriétaire terrien du Jura et à la toute-puissance de sa servante, Henria. Elle cherche sa place dans cette demeure hantée par le fantôme d'Aleth, la première épouse. Jusqu'au jour où Emeline, venue donner des cours de flûte, fait éclater ce monde clos.

 

 

De Jean-Pierre « Ouvrage essentiel dans la l'appréhension du monde qui nous entoure ; je dis appréhension et non compréhension... pour souligner la difficulté dans les approches des multiples problèmes de voisinage pour la plupart, de la volonté hégémonique pour certains, des objectifs de sécurité pour d'autres. Passionnant !

 

     Le dessous des cartes : le monde mis à nu / Emilie Aubry ; Franck Tétart (Arte éditions, 2021) 

 

Résumé : Atlas géopolitique tiré de l'émission du même nom pour comprendre les problèmes du monde contemporain dans l'espace et le temps. 28 zooms sur des points précis du globe et des infographies illustrent les mutations géostratégiques dues à la pandémie de Covid-19, le basculement du leadership de l'Occident vers l'Orient, la révolution numérique et les nouvelles guerres hybrides.   327.1 AUB

 

 

De Gwenola : « Un premier roman qui m'a énormément intéressée. Au-delà du thème, c'est la manière dont l'auteur traite le sujet et les personnages. Aucune trace de jugement, elle nous fait passer à travers les préjugés avec empathie et poésie.

 

               Que sur toi se lamente le tigre / Emilienne Malfatto (Editions Elysad, 2020)

 

Résumé : Dans l'Irak rural déchiré par des combats, la narratrice aime Mohammed en secret. Quand celui-ci meurt sous les obus, elle est enceinte. Son destin est alors inéluctable : elle sera tuée par Amir, son frère aîné, dépositaire de l'autorité masculine depuis le décès de leur père. Ce crime doit laver l'honneur de la famille, qui approuve en pleurs et en silence. 

 

 

D’Evelyne : « "J'ai lu avec un immense plaisir le livre d'Amélie Nothomb. Il est drôle, sans pathos malgré les situations dramatiques évoquées dans le récit qu'A.N écrit à la 1ère personne comme si elle était son père. C'est brillant, j'ai savouré chaque phrase et je désirais que l'histoire ne s'arrêta pas."

 

                     Premier sang / Amélie Nothomb (Albin Michel, 2021)

 

Résumé : Rendant hommage à son père décédé pendant le premier confinement imposé durant la pandémie de Covid-19, l'écrivaine prend pour point de départ un événement traumatisant de la vie du défunt pour se plonger dans ses souvenirs d'enfance. Alors qu'il est militaire et qu'il négocie la libération des otages de Stanleyville au Congo, Patrick Nothomb se retrouve confronté de près à la mort. 

 

 

De Josette « Un roman policier original, divertissant, instructif et facile à lire, écrit en 2006, c’est un des premiers romans de Michel Bussi. Avec une érudition impressionnante, l’auteur nous fait voyager en Normandie mais aussi dans l’œuvre de Maurice Le Blanc, c’est plein de clins d’œil malicieux sur les plaisirs de la vie et de la séduction. J’ai apprécié énormément tous ces noms de lieux comme Sassessot, le Mauconduit, Veules-les Roses etc.

De ce fait, j’ai très envie de découvrir la Normandie et de lire toutes les aventures d’Arsène Lupin ! »

 

              Code Lupin / Michel Bussi (Editions des Falaises, 2017)

 

Résumé : L'aiguille creuse d'Etretat, les îles englouties de la Seine ou encore la crypte d'Ambrumesy sont autant de sites mystérieux dont les énigmes ont été percées par Arsène Lupin. Le professeur Rolland Bergton est convaincu que ces lieux dissimulent un code. Il n'a qu'une seule journée pour en découvrir le secret, avec l'aide d'une jeune étudiante en histoire. 

 

 

D’Yvette : «
[commentaire non communiqué]

 

              Kingdomtide / Rye Curtis (Gallmeister, 201)

 

Résumé: Cloris Waldrip, 72 ans, est la seule rescapée d'un accident d'avion. Piégée au fin fond des montagnes du Montana, elle ne peut compter que sur sa ténacité pour survivre. La ranger Debra Lewis se lance sur sa piste afin de la secourir. Mais les jours passent. Cloris perd peu à peu espoir lorsque, accablée par la fatigue, elle est témoin d'étranges phénomènes. 

 

 

De Florence : « Dans ce nouveau roman, nous retrouvons Sharko mais cette fois au début de sa carrière, tout juste sorti de l’école de police et de son nord natal, il est le « petit bleu » au 36 quai des Orfèvres ! Comme le veut la tradition, il est relégué aux archives pour consulter et apporter un regard neuf sur les affaires non résolues, comme l’affaire des Disparues du Sud parisien…qui deviendra la toute première enquête de Sharko ! J’ai beaucoup aimé ce roman, véritable plongée dans les années 90 ou la technologie était quasiment absente, pas d’ordinateurs, pas de téléphones portables, pas d’internet, pas d’analyses ADN etc., rien pour faciliter la tâche des enquêteurs, les mettant ainsi souvent en danger. L’intrigue est prenante, Franck Thilliez a l’art de nous tenir en haleine, dans 1991, il nous montre un Sharko débutant mais déjà tenace et efficace mais aussi un Sharko amoureux, tendre, préservant au maximum sa compagne des horreurs qu’il voit dans le cadre de ses missions. Je recommande ! » 

            

 1991 : La première enquête de Sharko / Franck Thilliez (Fleuve éditions, 2021)

 


Résumé 
: En 1991, pour sa première enquête, Franck Sharko reprend l'affaire des Disparues du Sud parisien. Entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, violées et poignardées. Sharko n'a aucun indice, jusqu'à ce qu'un homme paniqué vienne chez lui, en possession d'une photo représentant une femme attachée à un lit, la tête dans un sac. 

 

 

D’Andrea « Sandor Marai fait un travail magistral pour dépeindre la femme émotionnellement dépendante et l’escroc charmant et sans scrupules. Au fil de la lecture on a envie de secouer Esther et de lui crier de commencer une vie indépendante, mais bien qu’elle voit Lajos tel qu’il est, elle ne peut pas s’en détacher, ne peut pas vivre sans lui et se résigne à son destin. Elle se décrit comme une somnambule qui ne s’éveille que près de Lajos.  Difficile de comprendre Esther, mais cette histoire racontée de manière sobre, précise, est triste, émouvante et captivante.

 

                 *L’Héritage d’Esther / Sandor Marai (Albin Michel, 2001)

                         *Ce livre n’est pas au catalogue de la médiathèque

 

Résumé : Retirée dans une maison qui menace ruine, engourdie dans une solitude qui la protège, une femme déjà vieillissante voit soudain ressurgir le seul homme qu'elle a aimé et qui lui a tout pris, ou presque, avant de disparaître vingt ans plus tôt. La confrontation entre ces deux êtres complexes, Esther la sage, ignorante de ses propres abîmes et Lajos l'insaisissable, séducteur et escroc est l'occasion d'un de ces face-à-face où l'auteur des Braises et de La Conversation de Bolzano excelle.

 

Pas de coup de cœur pour Patrick

Écrit par Florence THRONION

A propos

Une fois par mois, se réunit Le Cercle des Amateurs de Lecture. Venez découvrir de nouvelles lectures et partager les vôtres lors d’un moment convivial. L’occasion aussi de partager votre amour de la lecture avec d’autres personnes ! A la fin de chaque séance, les membres du Cercle sélectionnent le livre du mois, dont la critique est éditée dans la revue municipale de la ville « le Sassenage en Page » Une rencontre d'auteur est organisée dans l’année, ainsi que d’autres projets…